Mes voyages en Italie


Aller au contenu

(V19 - 31/08/2014)
L’Italie …

L’Italie, je ne sais plus la première fois que j’y suis allée. Il y a bien trente ans, à Rome sûrement.
L’Italie, je ne sais plus combien de fois j’y suis allée. Plus de trente fois, sûrement aussi.
Parfois en voiture, quelques fois en avion, une fois en bateau, souvent en train.

Les italiens d’Italie que je rencontre là-bas me disent parfois que je connais mieux leur pays qu’eux.
Je ne sais pas.
J’ai ma façon à moi de voyager.
Pas trop les musées, pas trop les monuments.
Comme ils disent en italien, j’aime aller à «zonzo». Je ne sais pas comment traduire. Flâner, non surtout pas. Errer, non pas du tout. Respirer l’air de la ville, de la campagne, de la montagne ou de la mer, c’est plutôt cela, avec parfois l’histoire comme fil conducteur. Regarder les plaques.

Et puis rencontrer des gens.
Alors pour parler, j’ai appris la langue. Au départ, juste envie de savoir enchaîner «sujet-verbe-complément», par politesse pour eux. Et puis, finalement, j’ai pris des cours pendant quatre ans. Je n’ai aucun don pour les langues mais la motivation et un peu de travail et de ténacité m’ont permis de comprendre, me faire comprendre, de lire et d’écrire à un niveau assez correct.

Comme le pays, la langue est belle, musicale, rythmée. Alors, en plus des voyages, je prends maintenant beaucoup de plaisir à lire des romans et à écouter dans ma tête la musique que font les mots. J’écris aussi parfois mes impressions de voyage et rapporte comme tout le monde quelques photos. En numérique, depuis 2006 seulement. Jamais très rapide pour adopter les nouvelles techniques …

L’idée m’est alors venue de créer cet espace pour parler de mes voyages, de mes lectures et de mes rencontres
à mes amis, à mes connaissances qui aiment l’Italie et/ou les randonnées, et à toutes celles et tous ceux que j’ai connus là-bas en Italie et ici en prenant des cours et en participant aux randonnées avec le centre culturel italien de Paris. Je complèterai petit à petit. J’ai beaucoup de textes à écrire. Ils sont dans ma tête. Il faut juste maintenant que je prenne le temps de le faire. Et puis trier quelques photos …

L’envie de faire et l’énergie pour faire, je les ai réunies grâce à l’énergie, aux encouragements, aux conseils que j’ai reçus de celles et ceux qui sans le savoir ont contribué à l’émergence de ce projet qui somnolait quelque part tout au fond de moi.



(rédigé le 15/05/2009)


Revenir au contenu | Revenir au menu